Blocage du RER B et de la gare du Nord le 7/11 : l’AUT demande que toutes les conséquences soient tirées de cette situation inacceptable

Mercredi 7 novembre, un incident électrique entre Aulnay et Mitry sur le RER B en pleine heure de pointe du soir a dégénéré ensuite conduisant à la paralysie de tout le trafic de la gare du Nord pendant plusieurs heures.

La situation de blocage vécue par environ 50000 usagers est inacceptable.

L’AUT demande que toute la lumière soit faite sur les causes de cette situation et qu’en soient tirées toutes les conséquences.

- L’incident électrique sur le RER B fait partie d’une longue liste d’incidents sur l’infrastructure qui affectent trop souvent le RER B. Il démontre la nécessité que RFF et SNCF Infra renforcent la maintenance préventive en Ile-de-France.

- L’AUT recommande aux usagers de rester dans les trains quand ils sont arrêtés en pleine voie. Cependant en l’absence d’information claire au bout d’une heure voire deux, il est normal que certains cherchent un moyen de rentrer chez eux en rejoignant à pied la prochaine gare.

- la procédure de "l’alerte radio" en cas de danger présumé sur la voie est inadaptée à la densité du trafic en Ile-de-France. Elle aboutit à la paralysie du réseau. L’AUT, comme elle l’avait déjà indiqué lors de son audition par la commission d’enquête parlementaire sur les RER, demande la révision de la réglementation des procédures en cas de danger sur la voie, comme le Ministre des transports s’y est engagé.

L’AUT a réagit à cette situation dans différents médias : BFM TV, LCI, Europe1, RTL, France3 IdF, Metro et La Croix.

Pour en savoir plus :
- Le communiqué du Ministre des transports
- Le communiqué de la SNCF le soir même qui mettait en cause les usagers

Photo : Châtelet Les Halles RER - archives

dimanche 11 novembre 2012

Messages

  • tissu mensonger dans les communiquees de presse

    4 Jours aprés et aucune excuses apportees aux voyageurs .

    la sncf nous fait un bras d honneur et envoies Celine Sibert nous faire la lecon.

    Les voyageurs sont descendus apres 1h15 assis sans aucunes informations.
    Alors la sncf devrait dire q par instinct de survie des Hommes et des Femmes ont quittés le Titanic.

    Quel Humain n’aurait pas envie de sauver sa peau ou encore aller au petit coin, se nourrir ou se rechauffer aprés 1h15 d’attente sans message.

    J’ai vu des femmes faire leur besoin dans les bas cotés des voies, des personnes demander du soutien pour marcher avec des bequilles...

    Pas de personnel de la SNCF c(est faux

    Marcher la nuit sur des voies avec pousettes, valises, talons, fatigue ce n est pas de l irresponsabilité .
    On a appellé deux fois le service client de la sncf qui nous a dit d envoyer un mail depuis chez nous ! pas de cellules de crise c est un mensonge . on a ete livre à nous meme et on a appellé police secours tellement on ete en detresse et on n avait pas d information. pendant 3 h on a vu persone de la sncf et pas entendu d annonce.

    les appels au service clients sont enregistrés et je demande à la sncf de les produire au Ministre.

    Quant à la violence ... c est faux au vu de l ampleur de la situation les agressions que je condamne biensur sont qd mm pas le reflet du courage des passagers. au lieu de nous faire la lecons Me Sibert apprenez â reflechir et saluer la patience la solidarite et l intelligence des passagers. Vous etes ridicules et ça ne sert à rien d acheter l opinion publique ! quand on voit des personnes diabetiques s eceouler , des femmes uriner dans les buissons des voies et sans parler des personnes avec des protheses qui devaient descendre par une echelle ! Stop votre cin

  • inadmissible, inhumain, scandaleux etc.....j’ai mis 5heures départ 19h38 châtelet minuit 30 Sevran-Livry avec des conséquences familiales et de santé.Je sors d une migraine de 3 jours.
    Encore choquée j’appréhende de le reprendre.
    Livrés a nous même sans solutions pour rentrer chez nous, impossible d utiliser les portables en échec sachant qu’on est attendu par le mari à la gare de Sevran-Livry.
    Une annonce nous informe de la mise à disposition de 3 bus pour Aulnay sous bois, que 2 se sont présentés pour un monde fou puisque le chauffeur nous suggèrait de monter dans l’autre train de devant ou de regagner la gare de stade de france à pied sur les rails, au bord du piétinement, les taxis pris d assauts mais pas suffisant, la colère des gens qui allaient dans tous les sens toujours sans aide et sans information, j’ai suivi la foule pour remonter dans le train comme tout le monde,une longue s’en est suivi avec quelques messages du chauffeur désarmé et très énervé, étant sollicité avec une rage grandissante des usagers il nous a éloignés à 500 mètres du quai à une vitesse de tortue avec de nombreux arrêts sabrant encore plus le moral jusqu’à la station Sevran-Livry. .

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.