Le T5 Saint-Denis / Sarcelles en service : premières impressions

Depuis lundi 29 juillet, le tram T5 est désormais en service entre la gare de Garges-Sarcelles (RER D) et le marché de Saint-Denis (T1). C’est l’aboutissement d’un projet très ancien puisque l’enquête publique a eu lieu début 2004. L’avant-projet adopté fin 2006 prévoyait d’ailleurs une mise en service fin 2010, il y aura donc eu 2 ans et 1/2 de retard par rapport à la dernière étape administrative... Pourtant le tracé ne fait que 6,6 km.

Il s’agit de la première ligne de tramway sur pneus d’Ile-de-France (l’autre sera le T6 de Châtillon à Viroflay). Le matériel a été conçu et livré par Lohr (repris en 2012 par Alstom) : il s’agit du Translohr STE3.

Alors que la ligne effectue ses premiers services avec passagers, à une cadence encore réduite, voici quelques impressions sur ce T5 :

- Les installations fixes de la ligne sont toutes achevées, sauf aux abords de la gare de Garges-Sarcelles, où malgré les retards du T5, les travaux du pôle PDU sont toujours en cours (photo ci-dessous).

Garges-Sarcelles RER : travaux pas finis

- La piste est constituée par une plate-forme bétonnée sans végétalisation ; c’est dommage mais sans doute lié à l’emprise réduite
- Peu de grands carrefours à traverser mais le système de priorité aux feu est encore perfectible et surtout le respect de la priorité au tramway reste à obtenir de certaines personnes en voiture ou deux-roues motorisés...
- Aspect similaire à celui des autres lignes de tram (mêmes abris voyageurs, supports de caténaire,etc...) sauf le gabarit plus étroit.

- Rames d’assez faible capacité (127 places) dues à leur dimensions modestes : longueur de 25 m et gabarit de 2,20 m contre 30 ou 40 m (2x30 m sur le T2) et 2,40 ou 2,64m pour les trams sur fer Citadis.
- Ces dimensions restreintes sont flagrantes à l’intérieur : sièges 2 + 1 au lieu de 2 + 2 et surtout passage étroit dans les inter-circulations.
- Roulement doux, mais avec un certain "flottement" latéral.
- Aucun crissement dans les courbes mais matériel plus bruyant en ligne droite que les tramways sur fer.
- Réfrigération efficace.

Correspondances

- Au terminus de la gare de Garges-Sarcelles : bonnes correspondances avec le RER D et avec les lignes de bus, même s’il faudra voir les détails quand les aménagements définitifs du pôle seront faits.
- A l’arrêt Roger Sémat (correspondance indiquée sur les plans avec la ligne 13 du métro) : cela semble assez dissuasif (plus de 400 m).
- Au terminus du Marché de Saint-Denis : bonne correspondance avec le tram T1 ; mais lointaine et pas (encore ?) fléchée avec la ligne 13 du métro station St Denis Basilique (300 à 400 m)

Il faut noter que le réseau de bus a été réorganisé parallèlement mais, aux abords du T5 ou dans les rames, il est difficile de se procurer le dépliant qui explique les modifications des lignes de bus.

Notre principale inquiétude réside dans la probable rapide saturation de cette ligne T5. Déjà en heures creuses en plein été, on observe que les trams sont bien remplis. Certes les intervalles de passages seront meilleurs en septembre.
Mais toute porte à croire que même avec un intervalle de 5 minutes en heure de pointe, la surcharge sera constatée. D’ailleurs les prévisions de trafic elle-mêmes tablent sur un taux de charge de 95% à l’inter-station la plus chargée ! LA RATP fera un premier bilan fin 2013 mais il est probable qu’il soit vite nécessaire de racheter des rames pour renforcer l’offre.

N"hésitez pas à nous faire part de votre avis sur le T5 et les changements bus en réagissant ci-dessous ou via notre page Contact.

dimanche 4 août 2013

Messages

  • J’ai pris le T5 Dimanche. Il était très chargé mais cela est peut-être du à la nouveauté, et au fait qu’il était gratuit.
    Cette forte surcharge était surtout présente au début de la ligne à partir de St Denis, et le tram était très ralenti sur ce début de parcours.
    Ne pourrait-on pas prévoir un doublement par bus ou minibus, sur le début du trajet (2 ou 3 stations seulement) afin d’absorber cette charge. A première vue, il semble que faire rouler un bus sur cette emprise ne pose pas de problème (Le retournement devrait être gérable)
    Daniel FAURE

  • Heureusement, d’une part les stations ont été conçues pour accueillir du STE4 et d’autre part, il est possible de transformer des STE3 en STE4 en ajoutant simplement une voiture. Un investissement qui sera donc peut être nécessaire plus rapidement que prévu initialement... sachant que les prévisions de trafic étaient à l’origine pour l’année 2011 et que l’urbanisation galopante a ajouté des usagers potentiels pendant ces deux années de retard.

  • Il faudrait revoir les horaires du T5 car il ne coïncide pas avec le premier train a la gare de garges sarcelles en direction de Paris .il faudrait un tramway qui vient de saint-denis plutôt .

  • Lors de l’enquête publique, j’avais été le seul commissaire enquêteur à proposer une réserve demandant que le choix du tram sur fer soit fait s’il ne s’avère pas plus couteux que le tram sur pneu. Mais le reste de la commission d’enquête ne m’a pas suivi et la réserve n’a pas été adoptée. Dommage !
    Quand on aura ajouté une, puis deux ou trois voitures au T5 sur pneu, on sera bien obligé d’envisager un tram sur fer, qu’on fera d’ailleurs passer par l’avenue Lénine pour rejoindre la Porte de Paris. La correspondance avec M12-St Denis-Université sera alors plus courte et on pourra engazonner la plateforme de roulement... avec 20 ans de retard !
    Je serais très intéressé de connaitre les détails du processus de choix du Translohr pour les deux trams d’Ile de France (le T6 est encore plus incohérent) : copinage, prévarication ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.