Schéma directeur du RER C : l’AUT écrit au STIF

Ci-dessous le contenu du courrier adressé par l’AUT au Président du STIF le 28 avril à propos du RER C.

La ligne C du RER, avec ses 500000 voyageurs par jour et sa desserte de 7 des 8 départements franciliens, constitue un axe de transport majeur pour la région. La nécessité d’améliorer durablement son fonctionnement et de faire face à l’augmentation du trafic dans les prochaines années est largement partagée. L’adoption en juillet dernier par le conseil du STIF du schéma directeur du RER C était attendue depuis de nombreuses années. Mais son contenu a suscité à la fois de l’espoir et de fortes inquiétudes. Celles-ci se concentrent sur la modification de la desserte des gare du Val-de-Marne qui impacterait les temps de parcours des usagers des gares de l’Essonne.
A ce stade, il est essentiel de distinguer les sujets qui peuvent faire consensus et d’ouvrir une concertation sur ceux qui posent réellement problème.

Le projet de desserte 2012, qui ajouterait un arrêt par quart d’heure à Ivry et Vitry en heure de pointe, nous semble justifié dès lors qu’il est démontré qu’il n’y aura pas d’impact négatif sur la régularité. Cela prend en compte la hausse de la fréquentation de ces deux gares et y permettra une réduction du temps d’attente moyen. L’allongement de 1 à 2 minutes des temps de parcours vers Paris pour les deux missions concernées par ces arrêts reste acceptable. Cette évolution est similaire à celles d’autres gares de proche couronne ces dernières années, que ce soit Pantin (RER E), Maisons-Alfort/Alfortville (RER D), Saint-Ouen et Issy Val-de-Seine (RER C).

Pour les horizons 2015 ou 2017, il faut que les financeurs et les maître d’ouvrage s’engagent sur la plupart des investissements proposés : ils sont utiles quelles que soient les évolutions de desserte. Ainsi, par exemple, la refonte des installations de Brétigny, inadaptées pour gérer un terminus de RER, doit être engagée au plus tôt.
En revanche, le schéma de desserte à ces échéances doit être rediscuté pour trouver un meilleur équilibre entre les besoins de la proche et de la grande couronne.

Dans cette optique, nous vous serions reconnaissant d’engager la tenue d’une concertation avant la fin de cette année avec plusieurs scénarios.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre meilleure considération.

- Pour en savoir plus, voir les présentations en ligne faites lors du comité de ligne C de décembre 2009.

dimanche 2 mai 2010, par Marc Pélissier

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.