(2007) Ça bouge pour la tarification

Après les mesures à caractère social, le STIF prépare plusieurs réformes tarifaires tous publics qui devraient être effectives le 1er juillet prochain.

La première concerne la fusion des zones 6 à 8 de la Carte orange en y appliquant les tarifs de la zone 6. L’AUT est favorable à cette mesure qui concerne environ 1% des abonnés, pour lesquels les tarifs sont un peu excessifs. Le tarif maximum de la Carte orange mensuelle sera ainsi ramené aux environs de 120 euros, sans compter le remboursement de 50% par les employeurs dont bénéficient une majorité d’usagers.

Par contre, nous pensons qu’il n’est ni réaliste ni pertinent d’aller vers une zone unique en Ile-de-France comme le demandent divers élus régionaux. Il faut garder une relation entre le coût réel pour la collectivité et les tarifs pratiqués. Pour les zones les plus éloignées de Paris, la priorité doit être donnée à l’amélioration de la qualité de la desserte.

En revanche, il nous semble indispensable d’accompagner cette fusion de zones par un plafonnement des tarifs des billets à l’unité, qui sont devenus dissuasifs, notamment pour les familles. Sur Paris-Montereau par exemple, sans modification, le tarif mensuel serait équivalent à seulement 7 allers-retours (à 19 € l’unité), et on multiplierait les cas où le titre Mobilis est moins cher qu’un simple aller-retour !

La seconde mesure concerne le ticket horaire multimodal, qui devrait s’appeler T+. Il permettra les correspondances entre bus (RATP ou OPTILE) ou entre bus et tramway pendant 1h30, comme cela existe dans la plupart des agglomérations de province. Si on peut regretter que la correspondance métro/bus ne soit pas incluse, il s’agit tout de même d’une avancée significative. Notons toutefois plusieurs restrictions : le ticket T+ ne sera pas vendu à l’unité à bord des bus et il ne sera valable ni sur les Noctiliens, ni sur certaines lignes longues empruntant une autoroute qui ont conservé un sectionnement. De plus, l’aller-retour avec le même ticket sera interdit, ainsi qu’un trajet en cabotage sur une même ligne.

Le grand absent des mesures tarifaires engagées reste le « prolongement de parcours » permettant à un usager abonné de sortir ponctuellement des zones souscrites en payant juste le complément nécessaire. Cette mesure, politiquement peu vendeuse paraît-il, est pourtant une demande récurrente formulée par les usagers auprès de l’AUT. Comme elle est désormais techniquement possible avec la généralisation du passe Navigo, espérons qu’en 2008 elle pourra enfin se concrétiser.

AUT infos mai-juin 2007

mardi 1er mai 2007

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.