Aménagement de Massy-Valenton (RER C / TGV) : ca avance d’un coté, ca doit progresser de l’autre

L’aménagement de la ligne dite "Massy / Valenton", empruntée à la fois par des TGV inter-secteurs, des trains du RER C et quelques trains de fret, progresse de manière inégale dans les 2 secteurs identifiés il y a plus de dix ans pour diminuer les conflits de circulation TGV / RER.

Coté "Est", c’est-a-dire dans la traversée de la ville d’Orly, d’importants travaux sont en cours (cf photos) pour créer le terrier (= voie qui passe sous les autres) qui permettra aux TGV et aux trains de fret de partir vers Valenton sans cisailler les flux RER venant de Choisy-le-Roi.
Ces travaux d’un montant de 78 M€ doivent s’achever fin 2015.

Coté "ouest", c’est-a-dire dans la traversée des villes d’Antony et Wissous, une nouvelle concertation a eu lieu en 2012 (voir le site dédié) mais le projet, qui est désormais accompagné de protections phoniques et d’aménagements paysagers substantiels, reste contesté localement. L’AUT a écrit au Préfet des Hauts-de-Seine pour demander que l’enquête publique soit lancée sans tarder.

Voici le contenu de ce courrier :

L’amélioration de la liaison ferroviaire Massy-Valenton est un projet qui a été initié il y a plus de 10 ans. Ayant initialement fait l’objet d’une concertation locale insuffisante, RFF a retravaillé le dossier et les travaux sont en cours dans la partie Val-de-Marnaise de cette liaison.

Concernant l’aménagement de la ligne dans la traversée d’Antony, RFF a mené en 2012 une concertation exemplaire permettant de définir très finement avec les riverains et élus locaux les protections acoustiques et aménagements paysagers à créer en accompagnement du projet.

Notre association régionale, tout comme notre fédération nationale, considérons qu’il est urgent de faire avancer ce projet dans l’intérêt de tous :
- intérêt des usagers des TGV inter-secteurs, dont le nombre va de toute façon croitre à horizon 2017 avec l’achèvement de plusieurs extensions de lignes à grande vitesse.
- intérêt des usagers du RER C car le projet, s’il ne dissocie pas totalement les trafics, supprimera des conflits de circulation et permettra une desserte au quart d’heure entre Massy et Pont-de-Rungis.
- intérêt même des riverains qui, pour une très large majorité, auront des nuisances réduites avec la réalisation du projet par rapport à la situation actuelle.

De plus, la récente annonce gouvernementale concernant le report probable vers 2030 du projet « interconnexion sud des LGV » renforce l’intérêt socio-économique de l’aménagement de la ligne existante, même si nous considérons que le projet lourd restera nécessaire à terme.

C’est pourquoi nous vous demandons d’autoriser le lancement de l’enquête publique dès la rentrée de septembre 2013.

L’Etat doit maintenant prendre ses responsabilités dans ce dossier.

mardi 20 août 2013

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.