Deux ans de retard pour les prolongements des lignes de métro 12 et 14 : L’AUT demande que toutes les conséquences en soient tirées

Communiqué du 31 octobre

La RATP a récemment annoncé le report de 2 ans de la mise en service des prolongements nord des lignes de métro 14 et 12, qui devaient ouvrir en 2017.

Concernant le prolongement de la ligne 14 à Mairie de St-Ouen, l’AUT déplore que les usagers de la ligne 13 subissent 2 années supplémentaires de forte saturation. Mais ce n’est hélas qu’une demi-surprise car l « horizon 2017 » était davantage un planning politique qu’un calendrier techniquement crédible. Il importe désormais de tout mettre en œuvre pour tenir la mise en service en 2019.
Parallèlement, l’AUT demande à la RATP de s’engager sur un calendrier de mise en service du système OURAGAN sur la ligne 13, système qui devrait permettre d’en augmenter le débit mais qui accuse à ce jour 8 ans de retard par rapport au planning initial…

S’agissant du prolongement de la ligne 12 à Mairie d’Aubervilliers, le retard annoncé est incompréhensible car le tunnel est déjà creusé et les rails sont même posés !
Les travaux de déplacement des réseaux par les concessionnaires ont commencé mi-2012 et seules les 2 stations restent à construire.

Plus généralement, l’AUT demande :
-  Aux élus, de ne pas multiplier les effets d’annonce sur des calendriers peu crédibles qui créent de fortes désillusions par la suite.
-  Aux maitres d’ouvrage STIF, SGP, RATP et SNCF, de publier régulièrement les plannings détaillés des projets dont ils ont la charge.
-  Qu’un retour d’expérience soit tiré des difficultés chroniques rencontrées avec les déviations de réseaux concessionnaires et les acquisitions foncières. Que des mesures réglementaires ou législatives permettent de sécuriser ces phases préalables indispensables.
-  En particulier, que l’Etat ou les collectivités, quand ils sont autorité de tutelle ou représentées au C.A. des différents concessionnaires (ERDF, GRDF, CPCU, Orange, etc…), fassent prévaloir l’intérêt général au sein de ces entreprises.
-  Qu’un « choc de simplification  » soit appliqué en matière de réglementation afin de ne pas continuer à rallonger les procédures (exemple : multiplication des études d’impact).

JPEG - 81 ko

vendredi 31 octobre 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.