Ligne 13 : des mesures pour améliorer l’exploitation

À l’occasion de l’ouverture prévue le 14 juin 2008 de deux nouvelles stations sur la branche Gennevilliers de la ligne 13, l’offre sur cette ligne est renforcée par 17 passages quotidiens supplémentaires. Ceux-ci sont rendus possibles par l’achèvement de travaux engagés, dont le retournement automatique des rames à Châtillon, qui permettent de réduire l’intervalle entre deux trains à 95 secondes au lieu de 100. Une alternance stricte sera respectée entre les deux branches au nord.

Pour soulager la 13, le STIF a décidé de renforcer ou réorganiser la desserte de huit lignes de bus existantes. Le nouveau schéma de desserte de bus permet de rejoindre plus facilement d’autres lignes ferroviaires parallèles ou complémentaires à la 13 et offre ainsi une alternative supplémentaire aux voyageurs.

Pour améliorer la régularité et la sécurité de la ligne, le Conseil du STIF a voté la mise en place de portes palières (dites aussi "façades de quai") dans 12 stations, en plus des portes déjà installées au terminus de Châtillon Montrouge. En bénéficieront les 10 statons situées entre Place de Clichy et Montparnasse, ainsi que Saint‐Denis Porte de Paris et Saint-Denis Basilique. Le coût de 35,9 M€ est financé à 50% par le STIF et à 50% par la RATP. Le calendrier prévisionnel prévoit une mise en service pour l’ensemble des 12 stations fin 2011.

Reste à savoir si, dans l’attente d’une solution à plus fort impact basée sur un prolongement de la ligne 14, ces palliatifs suffiront pour résoudre les dysfonctionnements de la 13. Les désagréments subis par les passagers se sont récemment accumulés, en dépit des efforts fournis depuis deux ans pour diminuer la pénibilité des trajets : augmentation de capacité aux heures creuses et à l’heure de pointe du soir sur la branche Asnières, mise en place d’un nouveau PCC, rénovation progressive du matériel roulant, etc. Initialement prévue pour mi-2007, la mise en service du système de régulation Ouragan devait permettre de réduire l’intervalle entre les trains à 90 secondes. Elle est reportée à 2011, du fait de divers problèmes rencontrés dans le développement tant du matériel que du logiciel. En attendant, l’afflux de nouveaux voyageurs créé par l’ajout prochain des deux nouvelles stations sur la branche Gennevilliers n’est pas de nature à faciliter les choses...

L’AUT a appuyé la demande faite par Jean Brafman, président de la commission Démocratisation du STIF, de réunir à brève échéance le "Comité de ligne" de la 13, acté pour cette ligne comme pour tous les axes majeurs du réseau ferré en Ile-de-France par le STIF dans le cadre des contrats avec la RATP et la SNCF.

jeudi 15 mai 2008

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.