Audition des associations par la commission d’enquête parlementaire sur le RER

L’AUT - FNAUT Ile-de-France a participé le 11 janvier à l’audition par la commission d’enquête parlementaire sur le RER, aux cotés d’autres associations d’usagers, comme le COURB (RER B), CIRCULE (RER C) et SADUR (RER D).

Le constat d’une situation déplorable sur les lignes de RER a été largement partagé. Chacun a fait part de son diagnostic de la situation et a formulé des propositions auprès de la commission, composée d’une trentaine de députés, essentiellement franciliens.

Le document de synthèse ci-joint a été remis aux parlementaires.

PDF - 37.6 ko
Synthèse AUT sur les RER

La commission poursuit ses nombreuses auditions en janvier et février. Son rapport devrait être rendu courant mars.

Pour en savoir plus :
- Consultez le dossier législatif sur le site de l’assemblée nationale
- Visionnez les auditions

samedi 14 janvier 2012

Messages

  • Bonjour,une employée viens de perdre son emploi dû aux retards succéssifs et a de nombreux dysfonctionnements des transports parisiens en général, et notemment de la SNCF,je salut son courage d’assigner devant les tribunaux la premiére sociétè de transport en FRANCE qui ne respecte plus ses engagements depuis plusieurs années dèja,mais combien d’autres usagers subissent les outrages et menaces journalières de leurs employeurs concernant leurs retards répètitifs qui ce conclus toujours par des changements d’horaires ou annulation pure et simple des RER,les conditions..du bétail,ce qui engendre a long terme la naissance de phénoménes de STRESS Dépression irritabilité et mal être !et je ne parle pas des jeunes mamans qui ne trouvent plus d’explications a données a leurs nourrices ou aux responsables de leurs créches sous peine de subir une nouvelle fois d’autres brimades,pour de nombreuses causes, je tiens pour responsable comme tant d’autres voyageurs et utilisateurs des transports francilien du RER,d’accentuer le taux de licenciement dans les années a venir.

  • Je tiens a signaler à cette personne qu’il est abusif de la part d’un employeur de licencier pour des retards liés à une cause extérieure sur laquelle l’employé n’a aucune emprise (ou si peu). C’est d’ailleurs une clause qui est inscrite dans le Code du Travail.
    C’est contre son employeur que cette personne doit se retourner et l’assigner au Prud’hommes, pas contre le transporteur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.