Grève SNCF : Les usagers de St Lazare unis pour réclamer la fin de ce calvaire

Voici le communiqué que l’AUT a cosigné avec des associations d’usagers du réseau Saint-Lazare. Bien entendu, c’est aussi largement valable poru les autres lignes Transilien.

Communiqué de presse des associations d’usagers du réseau Saint-Lazare

Réseau Saint-Lazare, le 18 juin 2014

Face au calvaire que nous vivons depuis maintenant une semaine, les
associations d’usagers du réseau Saint-Lazare demandent l’arrêt immédiat de ces
lourdes perturbations et le retour à un service normal. La coupe est pleine. Les
usagers craquent devant ces conditions de transport aussi dégradées, ces trains
et ces quais saturés et dangereux, ces temps de trajets aussi longs, ces surcoûts
aussi élevés. Nous souffrons. Ce sont les plus faibles d’entre nous qui subissent
de plein fouet cette grève dure menée par une minorité de cheminots, grève
durable que nous ne comprenons pas.
En effet, l’organisation ferroviaire depuis 30 ans, et notamment le binôme SNCF -
RFF, s’est révélée être un véritable fiasco sur Saint-Lazare avec tout un réseau en
crise :
- des trajets quotidiens fortement dégradés : alors même qu’elles sous-estiment
notre vécu au jour le jour, les statistiques officielles de régularité des lignes de
St Lazare sont désormais pires que celles des lignes de RER,
- une organisation inadaptée des dessertes et des infrastructures très vétustes à
cause de 30 ans de sous-investissements et d’absence de plans adéquats, qu’il
s’agisse de l’Ile-de-France ou des relations depuis la Normandie. Elus de tous
bords et autorités organisatrices prennent bien trop tard la mesure de cette
déconfiture,
- un dialogue social qui reste un dialogue de sourds. Nous sommes ébahis que
rien n’ait changé depuis 1995, il y a pourtant urgence : à Saint-Lazare nous
subissons aujourd’hui mercredi notre 12ème jour de grève depuis le 1er janvier…
Réformer notre système ferroviaire est donc plus qu’impératif. La réforme
présentée par le gouvernement est-elle la bonne ? Difficile à dire, même les
syndicats SNCF se déchirent. Ce qui est certain, c’est qu’il est urgent et
indispensable de réformer, d’investir et de concerter entre toutes les parties
prenantes, notamment les représentants d’usagers.
Par ailleurs, une fois ce cauchemar terminé, nous demandons au Gouvernement
et au Législateur de revoir le dispositif de « Service Minimum ». Cette semaine, il
a montré toutes ces faiblesses en ne protégeant absolument pas l’usager des
conséquences de cette grève.
Les associations d’usagers de Saint-Lazare réclament la fin de cette grève aux
conséquences disproportionnées, un retour immédiat à la « normale » et, surtout,
que les usagers soient mis au centre de la réforme, car ne l’oublions pas, les
trains circulent pour nous, et c’est l’usager, le contribuable et les entreprises qui le
paient.

Voir le communiqué en PDF avec les signataires :

PDF - 72.8 ko

Et aussi :
- le communiqué FNAUT du 15/6 sur la grève
- l’avis de la FNAUT sur la réforme ferrovaire dans une tribune du journal Le Monde

Crédit photo : SNCF

mercredi 18 juin 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.