Tram sur pneus Châtillon-Vélizy-Viroflay : critique des choix

Le tracé de ce tramway sur pneus, initialement inscrit au Contrat de plan Etat - Région 2000-2006 et réinscrit au Contrat de projet 2007-2013, passe par les communes de Malakoff, Montrouge, Châtillon, Fontenay-aux-Roses, Clamart et Meudon dans le département des Hauts-de-Seine, Vélizy-Villacoublay et Viroflay dans le département des Yvelines.

Les 21 stations seront desservies toutes les 3mn30 en heure de pointe et toutes les 7mn en heure creuse. La ligne sera en correspondances avec le métro 13 à Châtillon-Montrouge, le RER C à Viroflay RG, le Transilien à Viroflay RD et plusieurs lignes d’autobus.

Le coût est de 382 M€ ; la convention permettant de boucler le financement (49,5% Région, 19,5% Hauts-de-Seine, 13,5% Yvelines, 16,5% État, 1% RATP) devrait être soumise à l’approbation du Conseil du STIF à l’automne 2008. La mise en service est envisagée fin 2011 pour la section de surface de 12 km entre Châtillon et le carrefour de Jumelage à Juvisy, mi-2012 pour la section souterraine de 1,6 km entre ce carrefour et le terminus Viroflay Rive droite.

Le tracé et le type de matériel choisis ont fait l’objet de fortes critiques de la part de l’AUT. Voir :
- Contribution janvier 2005
- T6 en tramway classique : il n’est pas trop tard !

vendredi 20 novembre 2009

Messages

  • ce tramway devait être mis en service en2007 et maintenant en 2010 ...
    les prix changent sans arrêt ...
    au début, l’Etat devait participer au financement pour 24%, mais les prix ayant augmenté, l’Etat n’a pas voulu augmenter sa participation, donc participera pour 15,7 %.
    le tunnel sous Viroflay augmente considérablement la facture : il y a des tracés moins chers ...
    LOHR, étant la seule sté pouvant répondre à l’appel d’offres est donc "propriétaire" et celà veut dire : si LOHR fait faillite, ce sera comme à Nancy, il y aura des pièces à des prix très élevés.
    de plus, le tram sur UN rail n’est pas très fiable ! Bombardier y a renoncé (d’où les déboires de Nancy) et il reste LOHR ; les accidents sont nombreux, en Italie à Padoue, en Chine ...
    le coût d’entretien est bien plus élevé que pour le tram sur rails (changer 2 fois par an les pneus ... !)
    le tracé est mal étudié ; entre autres inconvénients, les futurs usagers pensent qu’un arrêt est prévu près du Centre commercial de Vélizy alors qu’il sera à ... 500 m !! Auchan ne s’y est pas trompé : il a construit des places de parking supplémentaires.
    la liste est encore longue !
    les travaux ont commencé depuis Châtillon jusque Vélizy, ensuite Vélizy-Viroflay.

  • Bonjour,

    Merci pour votre article de novembre 2009 faisant un résumé de la situation de l’Arlésienne qu’est devenu le tramway T6. Mon entreprise est arrivée récemment dans la zone de Vélizy, apparemment attirée par la promesse de profiter du tramway dès 2009. Nous nous apercevons maintenant que si ce tramway est en service en 2012-2013, cela tiendra du miracle.

    A la lecture de votre article, on finit cependant par se demander s’il faut vraiment être pressé de voir ce tramway mis en service.

    - parce que les premiers voyageurs se trouveront bon gré mal gré transformés en cobayes. Or si on parle beaucoup de "grand huit" actuellement, l’attraction de Viroflay risque de davantage ressembler au "train fantôme" avec la descente à 10% dans la forêt de Meudon, puis de 7 % entre les 2 gares de Viroflay, sans oublier celle à 6% entre Clamart et Châtillon. Le système réputé "indéraillable" semble tout de même présenter quelques risques de déguidage, risques d’autant plus graves que le profil de la ligne n’est pas des plus classiques.

    - parce que le confort de ce tramway sera relativement limité avec un pourcentage de places assises faible par rapport aux lignes de tramway les plus proches et une circulation dans les rames assez limitée, notamment par les intercirculations

    Et pour considérer le cas particulier des salariés de la zone d’emplois de Vélizy

    - parce que l’intérêt de cette liaison est somme toute relativement limitée : l’axe majeur d’arrivée et de départ pour ces salariés est le Pont de Sèvres (par exemple, près de 60 % des salariés utilisant les TC dans notre entreprise). Pourquoi tenter alors de rallier Châtillon-Montrouge par une ligne 13 déjà saturée ou l’une des gares de Viroflay ce qui prendra beaucoup plus de temps que le trajet direct ? Un calcul rapide du temps moyen entre La Défense et notre entreprise sur la zone d’emplois montre qu’on perdra 8 minutes à emprunter le T6 à Viroflay par rapport à la combinaison actuelle T2 + Phébus 45

    - parce qu’il semble que la mise en service du tramway s’accompagnera de la limitation de la plupart des lignes de bus en provenance du Pont de Sèvres actuelles (en particulier 179 et 291) à la gare routière proche de la station Vélizy 2 du tramway. Ceci devrait alors imposer d’avoir une correspondance de plus à la station Vélizy 2 pour emprunter un tramway qui fera une desserte de la zone nettement moins fine que les bus actuels.

    - parce que la nouvelle offre de transport public résultant de la mise en service du tramway n’attirera donc pas suffisamment d’anciens automobilistes pour que l’aggravation des conditions de circulation dans Vélizy (multiplication des carrefours à feux avec priorité maximale au tramway, diminution de la largeur des voies, ...) n’ait pas pour conséquence immédiate une saturation du réseau routier encore plus important que celle constatée actuellement

    - et parce que cette aggravation des conditions de circulation va se faire aux dépens des automobilistes mais aussi des bus qui ne disposeront d’aucun aménagement spécifique à part quelques centaines de mètres de couloir bus avenue de l’Europe.

    Enfin, en cette journée d’hiver bien blanche, on ne peut que se poser la question de la compatibilité avec la neige d’un tramway sur pneus (alors que la RATP n’a pas été en mesure de faire circuler le moindre bus à partir du milieu de la matinée jusqu’à la fin de service). Mais là, je connais la réponse, il ne neige quasiment jamais sur le plateau de Vélizy !

  • Bonjour,
    Tous ces arguments me paraissent malheureusement réalistes. De plus j’aimerais ajouter en ce qui concerne le confort des passagers que la capacité a été du coup revue à la hausse comme il se doit et que par conséquent, les années écoulées aidant, la facture s’est vue multiplier plus que de raison et la rame n’est d’ailleurs pas encore commandée. De plus, pour aggraver la situation de circulation dans Vélizy, il faut aussi parler du fait qu’aucun parking n’est prévu, ni pour les usagers du tramway, ni pour remplacer les place perdues, notamment au niveau du centre sportif Wagner. Et pour finir, la multiplication accélérée des terrains immobiliers à usage professionnel (bureaux, concession, hotellerie(!) ), n’aura de cesse d’accroitre un traffic urbain saturé avant même l’aménagement routier dû au tramway.

  • Apres la ligne 13 saturée voila le mauvais tramway
    Le choix du pneu est synonyme de surcout,de non fiabilite,de sous capacite et le pire c’est qu’il condamnera toute extension ulterieure comme un prolongement dans Paris ou une exploitation commune avec T10 qui sera sur fer...Mais a quoi pensent nos elus ?

    Il faut revenir au systeme sur fer qui est eprouve et qui est adopte sur les autres lignes. Ce n’est pas trop tard et mieux vaut perdre quelques mois maintenant que d’avoir un mauvais systeme pour les 30 prochaines annees !!!!

  • eeuh, nous sommes le 04 avril 2012, et les travaux sur l’avenue CDG de Chatillon à Clamart sont insuportables.
    On ne voit pas le bout des travaux.
    Quel bordel.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.